• Au milieu de nulle part

     

    Elle tourne autour du sujet, ne se dévoile pas

    Elle sautille de pierre en pierre, comme l’eau au début de sa course

    Elle brille sans se soucier des regards qui pourraient s’accrocher à jamais

    Elle chantonne toujours la même mélodie qui accueille son matin

    Elle ne sait pas qu’il la voit, qu’il parle d’elle, rien que d’elle, encore et encore

    Elle ferme la porte sans tourner la clé et va vers l’espace d’ombre que les mots n’éclaireront jamais

    Il promet de faire bientôt demi-tour, silencieux. Il promet, sobre, le cœur sec 

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :