• Flottement

     

     

    Au bord d’un point de rupture

    D’une falaise virtuelle/réelle

    De la forêt arrive un vent mensonger

    L’arôme d’une fleur fantasmée

    Enveloppée de silence

    Enveloppée du foulard d’une âme perdue

    D’un souvenir effiloché

    Accroché aux larmes que la pluie disperse

    Le corps se fige affolé, sans comprendre

    Rien ne sert de sourire. Le temps s’est pendu

    A la branche du matin

    N’espérez rien. Revenez demain

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :