• Frère Ludo. 2

     

    La mer a déjà été bue

    Et je n’ai pas d’autre solution

    Que de sauter par-dessus les ponts

    Qui font des ronds

    De cocotier en cocotier

    Je n’ai pas d’autre raison

    Que de passer le temps

    Que de bruler le peu d’encens

    Qui déborde de mes poches

    Depuis les nuits sans lune

    Les nuits craintives de l’enfant

    Que je ne cesse d’être malgré mes efforts

    Et les années qui s’accrochent à ma peau

    Sans percer ni la cuirasse ni le secret

    Sans me rendre vieux ni sage

    Seulement voyageur, voyeur, passant

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :