• Réminiscence

     

    Sable, soleil, cris rauques de la mer

    Les chiens faisaient la ronde

    Le vent se faufilait caressant le dos des dunes

    Renzo sonnait le clairon du haut de son cheval en bois

    Et l’œil sombre cherchait la trace de ton chant

    Désœuvré, négligeant les mises en garde, les appels,

    Fuyant, le corps plié, derrière les herbes à iguanes

    Fondu dans la chaleur vibrante d’un jour finissant

    Le cœur palpitant au rythme d’un envol de cormorans

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :